Gravures sur cuivre

de

C.G. PFANNSCHMIDT

 

Cliquez sur la vignette pour l'agrandir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'oraison dominicale

KT

Troisième point fondamental

L'oraison dominicale

Telle qu'un père de famille doit la présenter et l'enseigner avec simplicité à ses enfants et à ses serviteurs.

Notre Père
Qui es au cieux,
Que ton nom soit sanctifié,
Que ton règne vienne,
Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés,
Et ne nous soumets pas à la tentation,
Mais délivre-nous du Mal.
Car c'est à toi qu'appartiennent le règne, la puissance et la gloire
Pour les siècles des siècles. Amen

L'Invocation

Notre Père Qui es au cieux,

Quel est le sens de ces paroles ?
Dieu veut par là nous convier à croire qu'Il est vraiment notre Père et que nous sommes vraiment ses enfants, afin que nous lui adressions nos prières sans crainte et avec une entière confiance comme de tendres enfants prient leur père bien-aimé.

Matth. 6, 7 Quand vous priez, n'usez pas de vaines redites comme les païens qui croient être exaucés en parlant beaucoup.
Jean 14, 13 Ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié par le Fils.

La première demande

Que ton nom soit sanctifié.

Quel est le sens de ces paroles ?
Le nom de Dieu est saint par lui-même, mais nous demandons dans cette prière qu'il soit aussi sanctifié parmi nous. Que faut-il pour cela ?
Il faut que la parole de Dieu soit enseignée avec fidélité et pureté et que nous y conformions saintement notre vie, comme des enfants de Dieu. Que notre Père Céleste nous accorde cette grâce !
Mais quiconque enseigne et vit autrement que ne le prescrit la parole de Dieu, déshonore parmi nous le nom de Dieu. Que notre Père Céleste nous en préserve !

Matth. 5, 16 Que votre lumière luise devant les hommes afin qu'ils voient vos bonnes œuvres et qu'ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.

La deuxième demande

Que ton règne vienne,

Quel est le sens de ces paroles ?
Le règne de Dieu s'établit de lui-même et sans le secours de nos prières, mais nous demandons dans cette prière qu'il s'établisse aussi parmi nous. Que faut-il pour cela ?
Il faut que le Père Céleste nous donne son Saint-Esprit pour que nous croyions par sa grâce à sa sainte parole, et que nous vivions saintement dans le temps présent et dans l'éternité.

Eph. 2, 19 Vous n'êtes plus des étrangers ni des gens du dehors, mais vous êtes concitoyens des saints et membres de la famille de Dieu.

La troisième demande

Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Quel est le sens de ces paroles ?
La bonne et miséricordieuse volonté de Dieu s'accomplit bien sans le secours de nos prières, mais nous demandons dans cette prière qu'elle s'accomplisse aussi parmi nous. Que faut-il pour cela ?
Il faut que Dieu brise et empêche tout mauvais dessein et toute mauvaise volonté, telle que la volonté du diable, du monde et de notre chair, qui nous empêchent de sanctifier son nom et s'opposent à la venue de son règne, et que d'autre part il nous affermisse et nous maintienne dans sa parole et dans la foi jusqu'à la fin de notre vie. Telle est sa bonne et miséricordieuse volonté.

Prov. 23, 26 Mon enfant, donne-moi ton cœur et que tes yeux prennent plaisir à mes voies.

La quatrième demande

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.

Quel est le sens de ces paroles ?
Dieu donne le pain quotidien à tous les hommes, même aux méchants, sans le secours de nos prières ; mais nous demandons dans cette prière qu'il nous fasse reconnaître ce bienfait et que le recevions avec action de grâce. Que devons-nous entendre par le pain de ce jour?
Tout ce qui se rapporte à la nourriture et à l'entretien de cette vie, tels que sont les aliments et les boissons, les vêtements et les chaussures, l'habitation et les dépendances, les champs et le bétail, l'argent et les autres biens, une famille pieuse, des supérieurs pieux et de bonne foi, un bon gouvernement, des saisons favorables, la paix, la santé, l'ordre, l'honneur, des amis fidèles, de bons voisins et d'autres choses semblables.

Matth. 5, 45 Votre Père qui est dans les cieux fait lever son soleil sur les bons et sur les méchants et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.
Matth. 4, 4 L'homme ne vivra pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.

La cinquième demande

Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

Quel est le sens de ces paroles ?
Nous prions notre Père Céleste de ne pas arrêter ses regards sur nos péchés et de ne pas repousser nos demandes à cause d'eux, car nous ne sommes pas dignes de ses bienfaits et ne pouvons les mériter, mais nous le supplions de nous les accorder par grâce, puisque nous péchons tous les jours et ne méritons que des châtiments. A notre tour nous nous engageons à pardonner de tout notre cœur et à faire du bien à ceux qui nous offensent.

Ps. 25, 7 Ne te souviens pas des péchés de ma jeunesse, ni de mes transgressions ; selon ta miséricorde, souviens-toi de moi à cause de ta bonté, ô Seigneur.
Matth. 6, 14-15 Si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père Céleste vous pardonnera aussi. Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes leurs fautes, votre Père Céleste ne vous pardonnera pas non plus les vôtres.

La sixième demande

Ne nous soumets pas à la tentation

Quel est le sens de ces paroles ?
Certes, Dieu ne tente personne, mais nous lui demandons par là de nous garder et de nous soutenir pour que les séductions du diable, du monde et de notre chair ne nous entraînent pas à l'incrédulité, au désespoir ou à quelque autre scandale ou vice, et si ces tentations nous pressent, nous le prions de nous faire remporter finalement la victoire et de nous permettre de la conserver.

Matth. 26, 41 Veillez et priez, de peur que vous ne tombiez dans la tentation, car l'esprit est prompt mais la chair est faible.

La septième demande

Mais délivre-nous du Mal.

Quel est le sens de ces paroles ?
Nous demandons dans cette prière, comme en un abrégé, que notre Père Céleste nous délivre de tous les maux qui peuvent nous atteindre dans notre corps et dans notre âme, dans nos biens et dans notre honneur, et qu'enfin, à notre dernière heure, il nous accorde une fin bienheureuse en nous faisant passer de cette vallée de misère dans son ciel.

Apoc. 14, 13 Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur ! Oui, dit l'Esprit, car ils se reposent de leurs travaux et leurs œuvres les suivent.


La Conclusion

Car c'est à toi qu'appartiennent le règne, la puissance et la gloire aux siècles des siècles. Amen

Que signifie le mot Amen ?
Amen exprime la certitude que le Père Céleste agrée notre prière et qu'Il l'exauce, car c'est Lui-même qui nous a commandé de prier ainsi et qui nous a promis de nous exaucer. Amen, Amen signifie donc : Oui, Oui, il en sera ainsi.

Matth. 7, 7-8 Demandez et l'on vous donnera ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l'on vous ouvrira. Car quiconque demande, reçoit ; qui cherche, trouve ; et l'on ouvrira à celui qui frappe.
1. Jean 5, 14 Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous exauce.